4 choses à voir au Colisée de Rome

0

C’est la star de tous les monuments de la Rome antique. Malgré son grand âge, plus de 2 000 ans, l’attrait du Colisée auprès des touristes ne faiblit pas.

Le Colisée à Rome.
Le Colisée est le plus grand édifice de la Rome antique jamais construit.

On peut dire du Colisée que son pouvoir de séduction est intact. En effet, plus de 5 millions de touristes s’y pressent chaque année, à l’affût d’une histoire vieille de 200 siècles. Impressionnant, le monument l’est assurément. Vous allez le constater en vous arrêtant sur quatre grandes parties pour en comprendre le fonctionnement.
Face à un tel succès, inutile de préciser que les files d’attente sont longues pour accéder à cette antre antique. Ainsi, parmi toutes les formules existantes, je vous recommande d’acheter à l’avance vos Billets coupe-file : visite d’une demi-journée dans la Rome antique et au Colisée. Une découverte guidée en français et en groupe garantie sans attente excessive, tous droits d’entrée inclus. Sinon, vous pouvez opter pour une « Excursion express au Colisée » qui comprend une visite guidée du Colisée d’une heure. Ensuite, vous bénéficiez d’une entrée rapide au Forum romain et au Mont Palatin, à découvrir par vous-même.

1/ La façade, l’enveloppe architecturale du Colisée

colisee facade rome
Récemment restaurée, la façade du Colisée a retrouvé sa superbe.
Ne vous précipitez pas à l’intérieur de l’amphithéâtre Flavien. Prenez le temps d’observer la façade extérieure du bâtiment, haute de 50 m et dotée de 4 étages. Les trois premiers sont intacts, le dernier ne rehaussant que la moitié du monument aux 527 m de circonférence. De nos jours, vous verrez des arcs vides de leurs statues d’origine, aux 2e et 3e niveaux. C’est au dernier étage que plus de 200 mâts étaient fixés pour soutenir le velarium tendu au-dessus de l’arène qui protégeait quasiment tous les spectateurs des intempéries.

2/ L’hypogée, les sous-sols du Colisée

colisee souterrains rome
Les souterrains du Colisée recèlent bien des secrets.
À l’époque de la grandeur de l’édifice, une sorte de plancher recouvrait l’hypogée. Depuis la disparition de ce socle servant d’arène, les galeries souterraines sont totalement découvertes. Pour le bonheur des visiteurs ! Ne manquez pas d’observer les quatre niveaux de coulisses. Et imaginez que sous l’Antiquité, gladiateurs, fauves en cage et éléments de décor cohabitaient à cet endroit précis, juste avant les spectacles. Ces ruines sont réellement impressionnantes.

3/ Les gradins, marqueurs sociaux des spectateurs

colisee gradins a rome
Les spectateurs étaient placés selon leur statut social.
Les chiffres ne sont pas totalement précis. Ainsi, de 50 000 à 73 000 personnes pouvaient assister aux combats depuis la « cavea » ou gradins. Magistrats, aristocrates et loges impériales occupaient l’estrade baptisée Podium, face aux gradins. Les riches Romains étaient installés dans les rangs du milieu pour pouvoir profiter au mieux du spectacle. Les anonymes du peuple se retrouvaient assis bien plus haut. Si vous levez les yeux, vous verrez même où étaient reléguer les femmes, dans les gradins les plus élevés.

4/ L’arène, le théâtre des combats organisés au Colisée

arene colisee rome
Que de gladiateurs ont combattu dans cette arène dans l’Antiquité !
C’est en son sein que les gladiateurs se battaient. Ainsi, les combats étaient souvent sanglants. Ce qui explique la présence de sable évitant que le sang versé ne stagne en surface… Ce socle en bois en a vu passer des combattants, condamnés, fauves et autres prisonniers. L’arena était aussi le théâtre de reconstitutions de batailles navales. Grâce à de nombreuses trappes reliant l’arène à l’hypogée, de l’eau était acheminée pour recouvrir totalement le sol.

Donnez votre avis !