Du Caravage au Bernin : la peinture fait l’événement à Rome

0

Vous avez jusqu’au 30 juillet 2017 pour voir cette exposition de peintures. L'occasion d'admirer des oeuvres exceptionnelles signées de grands maîtres.

exposition
Une exposition très riche à voir jusqu'au 30 juillet 2017.

Attention chefs-d’œuvre ! Le sous-titre de l’exposition de peintures qui vient d’ouvrir, aux Scuderie del Quirinale, est particulièrement explicite : « Chefs d’œuvre du XVIIème siècle italien dans les collections royales d’Espagne ». Et c’est bien de cela dont il est question, à regarder de près la sélection de peintures et de sculptures présentées pour l’occasion.
Vous pourrez y admirer, notamment, la « Crucifixion », une merveille que l’on doit au Bernin. Le tableau vient tout droit d’un site royal classé au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1984, le monastère de l’Escurial, près de Madrid. Ne boudez surtout pas votre plaisir : ce chef d’oeuvre absolu n’est que très rarement présenté au public.
L’exposition de peintures atteint parfaitement son but : refléter les liens étroits tant politiques que culturels qui existaient entre la cour d’Espagne et les dirigeants italiens. Ces relations ont largement contribué à enrichir les collections d’art de la dynastie des Habsbourg.

Une exposition de peintures d’une grande valeur artistique et historique

Le tableau Salome du Caravage.
À découvrir parmi les peintures de l’exposition : Salomé, par le Caravage.

À cette époque, les différents États italiens ont une préoccupation majeure : s’attacher les faveurs des rois d’Espagne pour qu’ils assurent leur protection. C’est ainsi que deux tableaux ont été offerts par le prince Ludovisi à Philippe IV, en échange de la protection espagnole du petit état italien de Piombino : « Conversion de Saul », peint par Guido Reni, et « Lot et ses filles », réalisé par Giovanni Francesco Barbieri, dit le Guercin, en 1651.
Cette passionnante exposition de peintures donne à voir des œuvres achetées par des agents du roi, par exemple, l’huile sur toile « Salomé avec la tête de saint Jean-Baptiste », signée par le Caravage, en 1609. Les peintres espagnols ne sont pas en reste. Velazquez est présent avec l’une de ses plus grandes œuvres, « Tunique de Joseph », aux côtés de cinq chefs d’œuvre de José de Ribera. Venu à Rome en 1606, il a peint, notamment, le fameux « Jacob et le troupeau de Laban ».
Ne ratez pas cette exposition : sa valeur autant artistique qu’historique est indéniable. Le samedi, elle reste ouverte jusqu’à 23h. Du dimanche au vendredi, elle ferme à 20h. Début des visites : 12h.

Donnez votre avis !