Découvrez les vestiges du Cirque Maximus à Rome

0

Le Cirque Maximus a retrouvé sa superbe après une restauration partielle qui a nécessité 7 ans de travaux. Il a rouvert au public mi-novembre 2016.

Cirque Maximus Rome
Les ruines du Cirque Maximus au coucher du soleil. (Photo DR)

Des quarts d’heure de gloire, le Cirque Maximus en a connu plus d’un. Depuis sa construction au VIème siècle avant J.-C. par le roi étrusque Tarquin l’Ancien, il a accueilli nombre d’événements, à la plus grande joie des Romains durant l’Antiquité. Son plus récent fait d’armes : le concert donné par les Rolling Stone en 2014 !
Il faut dire que le site se prête à merveille à ce genre de rassemblements. Son Curriculum Vitae est chargé de superlatifs : plus vaste et plus ancien hippodrome de Rome, plus grand édifice public de la Rome antique, etc. À ce jour, le Cirque Maximus demeure la plus vaste enceinte sportive jamais construite.
En toute simplicité, ses mensurations restent inégalées. Avec ses 600 mètres de long pour 140 mètres de large, il peut contenir jusqu’à 150 000 spectateurs. Au temps des empereurs romains, les courses de chars jouaient à guichets fermés. Le peuple se montrait passionner par ces spectacles mettant en scène l’équipe des « verts » contre celle des « bleus ».

Le Cirque Maximus retrouve ses lettres de noblesse

Cirque Maximus Rome
Le Cirque Maximus a longtemps été envahi par la végétation. (photo Justin Ennis)
Après avoir laissé la nature y reprendre ses droits durant de longues années, Rome a voulu redonner à son Cirque Maxime ses lettres de noblesse. Une belle occasion pour la ville de redécouvrir son patrimoine d’une richesse quasi-inégalée dans le monde.
Devenu un espace public, le site mérite une visite pour apprécier sa forme ovale unique et glaner des informations historiques sur les gladiateurs qui s’y battaient et les empereurs qui s’y montraient.
La restauration de l’extrémité nord-ouest du Cirque Maxime marque le début d’une réhabilitation très loin d’être achevée. L’un des futurs grands chantiers concernerait toute la partie basse encore intacte, ensevelie sous des tonnes de terre. Un jour peut-être, Rome parviendra ainsi à contrarier les esprits chagrins qui voient dans le Cirque Maxime juste une immense prairie agrémentée de quelques ruines…

Donnez votre avis !