Dormez à la Villa Médicis à Rome

2

À priori, c’est le style d’endroit qu’on pense inaccessible. Mais à Rome de belles surprises vous attendent à l’Académie de France Villa Médicis.

La villa Médicis (Rome).
La Villa Médicis à Rome. (Photo Jean-Pierre Dalbéra)

L’aura de de la Villa Médicis, qui abrite l’Académie de France à Rome depuis 1803, rayonne dans le monde entier. Pas un artiste ou chercheur qui ne rêve d’y devenir pensionnaire pour mener à bien son projet, le temps d’une année. Musiciens, cinéastes, écrivains, peintres et sculpteurs s’y succèdent et s’y épanouissent dans un cadre d’exception. Le peintre Balthus a dirigé cette vénérable institution de 1961 à 1977.
Dans ce temple de l’art et de la culture, il est un secret (de polichinelle désormais) qui s’est longtemps échangé sous le manteau, entre initiés. Dans les anciens appartements des Médicis, une poignée de chambres est ouverte aux visiteurs occasionnels. Elles sont au nombre de dix et toutes portent de jolis noms, Cardinal, Muses, Amour, etc. jusqu’à la chambre Turque, dont la particularité revient à son emplacement dans l’une des tours du bâtiment. Ici, point de room service, ni d’ascenseur : une demeure historique se découvre en prenant les escaliers et son petit déjeuner à la cafétéria installée dans le jardin !

Une nuit à la Villa Médicis en chambre classique ou historique

Une chambre à l'Académie de France.
Une chambre historique à l’Académie de France.

Bien sûr, avoir un tel privilège se mérite. Prenez votre mal en patience : une fois votre mail de demande adressé du lundi au vendredi, de 9h30 à 15h30, à standard@villamedici.it, il ne vous reste plus qu’à ronger votre frein. Toute réservation doit être effectuée au moins quatre mois avant la date de séjour choisie. Et ce, dans le meilleur des cas.
Côté tarifs, ils s’affichent à partir de 150 €. Ce prix concerne les chambres dites « classiques », chacune étant desservie par une passerelle de bois. Le confort ? Une superficie de 40 m2, un lit double en mezzanine et une salle de bains avec douche. Des chambres de 20 m2 seulement sont également disponibles.
Si vous êtes prêts à débourser environ deux fois plus pour une nuit vraiment unique, optez pour une chambre historique. Pour ce prix-là, à vous 70 m2 aux décors Renaissance, dotés d’un mobilier créé par Balthus dans les années 1960, d’une salle de bains avec baignoire et offrant la vue sur la ville de Rome ou les jardins de la Villa Médicis !
Pour connaître les détails, il vous suffit de vous rendre sur le site de l’Académie de France, à Rome, www.villamedici.it/fr puis de cliquer sur l’onglet « hébergement ».

J’ai fondé le site Destination Rome pour vous aider à préparer au mieux votre voyage à Rome ! Parcourez mes actualités et mes bons plans et n’hésitez pas à me contacter par e-mail à l’adresse site@destinationrome.fr

2 commentaires

  1. Prévenir néanmoins qu’il n’y pas de service, même minimum, sanitaires pas jeunes…et 125 marches assez raides pour accéder aux chambres. Séjours courts recommandés pour que l’enthousiasme ne retombe pas. De fait, il faut considérer que payer ces prix élevés relève du mécénat!

  2. 128 marches à monter (bagage en main), soit l’équivalent de huit étages (16 marches par étage) avant d’accéder à la chambre qui offre une vue imprenable sur Rome. Le plafond et les fresques retiennent l’attention. La salle de bain aurait mérité un ménage approfondi avant notre arrivée … Interdiction d’accéder au jardin. Aucun service hôtelier, petit déjeuner à l’extérieur, service de restauration sommaire pour les résidents. Une expérience décevante pour un apport qualité prix discutable !!!

Donnez votre avis !