Le Capitole

    0

    La colline du Capitole est aussi légendaire que sacrée puisqu’elle raconte l’Histoire de la fondation de la Ville éternelle et fut le centre religieux de la Rome antique. Ne vous fiez pas à sa taille modeste : la petite colline du Capitole a tout d’une grande. Car elle est riche d’une histoire remontant au XIVème siècle avant J.-C.

    La colline du Capitole, avec le monument à Victor Emmanuel II
    La colline du Capitole, avec le monument à Victor-Emmanuel II. (Photo DR)

    Ce qu’il faut savoir sur le quartier du Capitole

    Piazza del Campidoglio
    La Piazza del Campidoglio. (Photo Codex)
    • À la croisée de la Rome antique et du cœur historique de la ville, la petite colline du  Capitole est riche d’une Histoire qui remonte au  XIVème siècle avant J.-C. ! Elle fut pendant longtemps le centre religieux de la Rome antique. Aujourd’hui, la colline abrite presque exclusivement le monument à Victor Emmanuel II.
    • L’idéal est de consacrer au Capitole la matinée ou l’après-midi d’un jour férié quand le quartier est moins saturé en raison de l’effervescence de la vie quotidienne des Romains. Visiter la colline, c’est aussi se perdre dans les ruelles et s’attarder sur les terrasses dominant le reste de la ville.
    • Programmez la découverte de la piazza Venezia et son monument à Victor Emmanuel II durant le week-end ou bien le soir quand la densité de la circulation a baissé sensiblement. Vous profiterez ainsi d’une atmosphère plus calme.
    • Quand vous passerez près du théâtre de Marcellus, dont l’architecture a largement inspiré celle du Colisée, songez à la légende  : chaque printemps, les vieilles filles venaient pour y prier que leur soit accordé un époux.

    Que voir dans le quartier du Capitole ?

    L'église Santa Maria in Aracoeli
    L’église Santa Maria in Aracoeli. (Photo Jericho)
    • Ce ne sont pas les monuments qui manquent dans le quartier du Capitole, à commencer par la tour de l’horloge ou «  tour du Capitole  » trônant sur le palais du Sénat, puis l’église Santa Maria in Aracoeli qui s’atteint par un escalier assez raide de 122 marches, la basilique Saint-Marc et l’église du Gesù.
    • Ce serait dommage que vous loupiez l’une des principales attractions touristiques de Rome, la Bouche de la Vérité. Des yeux, un nez et une bouche forés et creux : ce masque ancien en marbre, fiché depuis 1632 sous le portique de l’église Santa Maria in Cosmedin, délivre un jugement divin. Il mangerait la main de tous ceux qui profèrent un mensonge en plaçant leur main dans la bouche…
    • Pensez à vous rendre dans le Ghetto, dont les origines remontent à 1555 quand le pape Paul IV demanda la réinstallation des juifs dans cette zone. Le Ghetto fut dissous en 1870. La synagogue historique est le point central d’un quartier très pittoresque.
    • Au milieu du Tibre, l’Isola Tiberina est un site propice à une paisible promenade à travers 26 siècles d’Histoire. Pour franchir le fleuve, empruntez le Ponte Fabricio qui date de 62 avant J.-C. Ne manquez pas non plus le Ponte Rotto, le premier pont en pierre construit à Rome. Au sud, le Ponte Cestio vous permettra de rallier le Trastevere.

    Plan d’accès au Capitole

    Catherine
    J’ai fondé le site Destination Rome pour vous aider à préparer au mieux votre voyage à Rome ! Parcourez mes actualités et mes bons plans et n’hésitez pas à me contacter par e-mail à l’adresse site@destinationrome.fr

    Donnez votre avis !