Le Trastevere

    0

    Si aujourd’hui le quartier du Trastevere est l’un des plus courus de la ville, il n’a pas toujours été le cœur artistique de Rome. Bien avant les artistes, agriculteurs, éleveurs puis artisans et commerçants s’y étaient installés. Ses ruelles pavées et son charme indéniable en font un passage obligé.

    Du linge au fenêtre dans le quartier du Trastevere
    Du linge aux fenêtres dans le quartier du Trastevere. (Photo Luigi Guarino)

    Ce qu’il faut savoir sur le quartier du Trastevere

    La  Villa Pamphilj et ses jardins
    La Villa Pamphilj et ses jardins. (Photo DR)
    • C’est le quartier qui reflète le mieux les traditions et cultures populaires romaines. Pour s’en rendre compte, rien ne vaut de déambuler de ruelles en places, impasses et courettes de maisons. Le bon spot : entre la Via Garibaldi et le Viale Trastevere.
    • Si tous les chemins mènent à Rome, ceux qui conduisent à pied au Trastevere sont principalement au nombre de 3 : vous pouvez passer par le Ghetto, l’Isola Tiberina en empruntant le pont Sixte (onte Cestio) datant du XVème siècle ou encore par les églises et autres temples autour de la Piazza della Bocca della Verità.
    • L’itinéraire fétiche des connaisseurs : remonter l’avenue Garibaldi en passant par la Fontana Paola et l’église San Pietro in Montorio. Du haut des marches de la rue éponyme, la vue sur Rome est époustouflante. Puis tracer jusqu’à la Villa Doria Pamphilj, le plus grand parc de Rome avec ses 180 hectares agrémentés de lacs.
    • Le quartier du Trastevere est l’endroit idéal pour clore une belle journée de visites par un dîner de spécialités culinaires typiquement romaines dans l’une des nombreuses tavernes.
    • Ne zappez pas la visite du musée de Rome du Trastevere pour tout connaître de ce quartier.

    Que voir dans le quartier du Trastevere ?

    La basilique Santa Maria in Trastevere
    La basilique Santa Maria in Trastevere. (Photo Berthold Werner)
    • Évidemment, il ne faut rater sous aucun prétexte la très jolie piazza Santa Maria in Trastevere, l’une des fiertés locales. Dans la journée, il y règne toujours une belle ambiance.
    • La basilique Santa Maria in Trastevere vaut le coup d’œil d’abord pour grand âge qui en fait l’une des plus vieilles églises de la ville. Elle aurait été fondée en 222 après J.-C. Tout le reste est éblouissant : façade, mosaïques, pavement, colonnes antiques de la nef, etc. N’hésitez pas à y revenir de nuit pour profiter des mosaïques dorées du fronton qui sont illuminées et datent du XIIème et XIIIème siècles.
    • Incontournable, la Villa Farnesina abrite, notamment, deux oeuvres majeures du peintre Raphaël : Le Triomphe de Galatée et la Loggia de Cupidon et Psyché. Le luxe ahurissant de cette résidence du XVIème siècle est très caractéristique des palais habités par les grandes et richissimes familles italiennes.
    • Juste après cette visite, en remontant la via Corsini, pensez à faire un saut à l’Orto Botanico, 12 hectares de jardins étalés sur les pentes du Janicule, l’une des 7 collines de Rome. Dans ce lieu qui fut le parc de la Villa Corsini, propriété de la reine Christine de Suède, le jardin des arômes est la curiosité majeure. 100 000 visiteurs s’y rendent chaque année pour admirer ses plus de 3 500 espèces végétales.

    Plan d’accès au Trastevere

    Catherine
    J’ai fondé le site Destination Rome pour vous aider à préparer au mieux votre voyage à Rome ! Parcourez mes actualités et mes bons plans et n’hésitez pas à me contacter par e-mail à l’adresse site@destinationrome.fr

    Donnez votre avis !