8 choses originales à faire à Rome en 2018

0

Si vous projetez un voyage à Rome en 2018, pourquoi ne pas le préparer dès le 1er janvier ? Voici une liste de 8 choses à inscrire sur vos tablettes.

Rome en 2018 canon du janicule.
Sur le Janicule, le canon ne tire pas les douze coups de midi mais le coup de midi.

1/ Dépenser 1€ pour trois chefs-d’œuvre à Rome en 2018

Pour LA bonne résolution à Rome en 2018, direction San Luigi dei Francesi, l’église nationale des Français de Rome, entre Piazza Navona et le Panthéon. Au fond, dans la cinquième chapelle de la nef gauche, trois tableaux de Michelangelo Merisi dit Le Caravage dédiés à la vie de Saint Matthieu trônent dans la chapelle Contarelli. Pour profiter d’effets de lumière extraordinaire, il faut glisser une pièce dans la fente d’une sorte de tronc. Vous pouvez me croire sur parole, le jeu en vaut vraiment la chandelle. « La vocation de Saint Matthieu », « Saint Matthieu et l’ange » et « Le martyr de Saint Matthieu » sont prodigieux sous la lumière !
Adresse : Piazza San Luigi de’ Francesi.
Horaires : du lundi au vendredi, de 09h30 à 12h45, samedi, de 09h30 à 12h15, dimanche, de 11h30 à 12h45 et tous les après-midi, de 14h30 à 18h30.

2/ Apprécier le génie universel du Bernin

Peintre, sculpteur, architecte et scénographe, Gian Lorenzo Bernini avait tous les talents. Vous avez jusqu’au 4 février 2018 pour courir voir l’exposition « Bernini » à la Galleria Borghese qui a choisi ce génie universel pour célébrer les 20 ans de sa réouverture. Né napolitain, Le Bernin mourut à Rome, le 28 novembre 1680. Les huit sections de l’exposition sont passionnantes. En point d’orgue, l’extraordinaire sculpture de Santa Bibiana. Un événement exceptionnel qui met en lumière le génie universel d’un artiste unique. Ses chefs-d’œuvre sont à couper le souffle !
Adresse : Piazzale Scipione Borghese, 5.
Horaires : du mardi au dimanche, de 9h00 à 19h00.

3/ Hésiter sur un pont entre amour et coup de cœur

Vous pouvez faire l’un ou l’autre ou bien les deux. Le Ponte Milvio est le lieu de prédilection des amoureux. À vous d’accrocher un cadenas à l’un des réverbères et de jeter sa clé dans le Tibre pour que votre amour soit éternel. Le pont est aussi apprécié des chineurs. À vous d’y rechercher l’objet coup de cœur durant « Anticaglie a Ponte Milvio ». Organisé chaque premier et deuxième dimanches du mois, de 09h00 à 20h00, ce marché des antiquaires est le plus important de Rome avec plus de 200 exposants. Antiquités, brocante et objets de collection y sont légion.
Dans la partie nord du Tibre.

4/ Assister à l’arrivée du 101ème Tour d’Italie à Rome en 2018

Si vous êtes amateur de grandes courses cyclistes et projetez d’être à Rome en 2018, prenez date dès maintenant. Le 27 mai 2018, le peloton du « Giro » disputera sa dernière étape à Rome. L’itinéraire des coureurs s’annonce somptueux, depuis Piazza del Popolo, en passant par les Thermes de Caracalla et le Circo Massimo. L’arrivée de la 21ème étape de 118 kilomètres est prévue aux pieds du Colisée sous forme de parade Via dei Fori Imperiali. Après les éditions de 1911, 1950 et 2009, c’est la quatrième fois, en 2018, que le Tour d’Italie s’achève à Rome. Cette 101ème édition, organisée du 4 au 27 mai, part de Jérusalem.

5/ Profiter de la Rome antique vue d’en haut

Ce n’est pas dans les airs que vous aurez l’impression d’être suspendus mais plutôt au-dessus de l’Antiquité ! Goûter à cette sensation est possible depuis la terrasse Caffarelli, au dernier étage des musées du Capitole. Pour y accéder, vous devez traverser la caffè Capitolino. Et vous vous retrouverez dans la cour intérieure du belvédère d’où le spectacle des monuments de la Rome antique à vos pieds laisse sans voix. Commencez donc par visiter le Musei Capitolini et leurs merveilles, avant de venir prendre de la hauteur sur la Ville éternelle.
Adresse : Musei Capitolini, piazza del Campidoglio, 1.
Horaires : tous les jours de 9h30 à 19h30.

6/ Programmer ses repas en suivant la coutume

Un jour, un plat : telle pourrait être la devise des Romains depuis l’Antiquité. Pour les imiter, voici ce qu’il vous reste à faire au quotidien. Lundi, c’est brodo e bolito, sorte de bouillon avec de la viande. Mardi, place aux polpette alla romana, boulettes de viande à la sauce tomate. Mercredi, c’est frattaglia, des abats, et coda alla vaccinara, de la queue de bœuf. Jeudi, c’est gnocchi. Vendredi, place au filetto di baccalà, de la morue avec des pois chiches. Samedi, place au quinto quarto, des tripes. Dimanche, c’est bistecca, un bifteck, ou bien lasagnes.

7/ Retourner sur les bancs de l’université à Rome en 2018

Pour étudier, vraiment ? À défaut, juste pour se laisser éblouir par la beauté de la Biblioteca universitaria Alessandrina. En vous rendant au Palazzo della Sapienza, vous n’en croirez pas vos yeux tant les rayonnages ployant sous les livres s’élèvent à l’infini. Cette incroyable salle de lecture vaut le détour pour son atmosphère chargée d’histoire, ses trois voûtes, ses étagères en bois sculpté et ses ouvrages en quantité. Songez aux étudiants qui ont fréquenté la bibliothèque alexandrine jusqu’au années 30. S’instruire dans un tel cadre est plutôt unique au monde… La biblioteca Alessandrina abrite, désormais, les Archives nationales.
Adresse : Palazzo della Sapienza, Corso del Rinascimento, 40.
Visite : chaque dernier samedi du mois.

8/ Percer le secret du canon du Janicule

Une détonation dans le ciel romain ? Vous avez bien entendu ! Chaque jour, à midi pile, le canon du Janicule retentit et vous ne pouvez pas rater ce bruit si vous êtes dans le centre de Rome. Ce cérémonial, mis en place le 1er décembre 1847 et auquel on peut assister, n’a été interrompu que par la Seconde Guerre mondiale. Le vieux mortier a repris du service le 21 avril 1959 pour ne plus jamais s’arrêter, exception faite du 22 janvier 2009. Vous le constaterez : les Romains y sont tellement habitués qu’ils consultent machinalement leurs montres à midi, au son du canon.
Adresse : Piazzale Giuseppe Garibaldi.

Donnez votre avis !