3 choses originales à faire dans le quartier du Panthéon à Rome

0

Dans ce quartier qui abrite de splendides monuments quasiment à chaque coin de rue, trois pépites étonnantes sont à voir. Absolument.

Le panthéon à Rome.
Merveille du quartier, le Panthéon fait le beau depuis 2000 ans.

1/ Percer le mystère du quartier : le Panthéon quand il pleut

Ce temple devenu une église est la pure merveille romaine du quartier. Monument le mieux conservé de la Rome antique, le Panthéon est doté d’une coupole hors normes. Ouvert sur le ciel, l’oculus central de 9 m de diamètre fait l’objet d’une question récurrente : « En cas de pluie, ça se passe comment ? » À question légitime, réponse pratique : il suffit de baisser les yeux au sol et d’observer avec minutie. De tous petits trous sont percés dans le marbre qui servent à drainer l’eau de pluie tombée du ciel. En outre, à y regarder de plus près, on peut remarquer que le sol est très légèrement penché, ce qui améliore encore l’évacuation de l’eau. Ah ces Romains, ils n’étaient pas totalement fous…

2/ Immortaliser le Piè di marmo

Le Piè di marmo à Rome.
Une bien surprenante rencontre Via Piè di marmo !

L’une des sculptures favorites des Romains n’est pas très connue des touristes. Raison de plus pour aller l’admirer et la prendre en photo ! Comme son nom l’indique, le Piè di marmo n’est autre qu’un énorme pied sculpté dans le marbre, posé dans une ruelle proche de la basilique Santa Maria Sopra Minerva. On le croirait presque tombé du ciel, là, un peu par hasard. En fait, il a été retrouvé il y a seulement… 1 600 ans. Et déplacé à cet endroit précis en 1878. Dans le quartier Campo Marzio, ce vestige antique provient du temple dédié aux dieux égyptiens Isis et Sérapis, devenue depuis l’église San Stefano del Cacco. La taille du Piè di marmo laisse pensif quant à la hauteur de la statue d’origine. Il est si imposant que les voitures ont tout juste la place pour se faufiler dans la rue.

3/ Perdre la tête en observant le trompe-l’oeil de Saint-Ignace-de-Loyola

Eglise Sant'Ignazio Dôme en trompe l'oeil.
Difficile de détacher son regard du superbe dôme en trompe-l’oeil.

Dans l’église Saint-Ignace-de-Loyola, bâtie en 1622 en l’honneur du fondateur de la Compagnie de Jésus, levez les yeux au plafond et vous découvrirez une peinture extraordinaire. On doit la magistrale illusion d’optique qu’elle dégage au peintre jésuite Andrea Pozzo. C’est lui qui réalisa cette voûte en 1685. Grand maître de la perspective, il crée ainsi le trompe-l’œil le plus somptueux de Rome, dans le dôme. Pour prendre toute la mesure de ce plafond ouvert sur les cieux, placez-vous pile à l’endroit signalé au sol, exactement sous le Christ. C’est de ce point que partent toutes les lignes de fuites, représentation de l’apothéose de saint Ignace. Ravissant bâtiment baroque du quartier du Panthéon, Saint-Ignace-de-Loyola est la deuxième église jésuite de Rome, après celle de Gesù.

J’ai fondé le site Destination Rome pour vous aider à préparer au mieux votre voyage à Rome ! Parcourez mes actualités et mes bons plans et n’hésitez pas à me contacter par e-mail à l’adresse site@destinationrome.fr

Donnez votre avis !