4 lieux à voir dans le quartier Campo de’ Fiori

0

Entre le Corso Vittorio Emanuele II et le Tibre, le quartier Campo de’ Fiori recèle un certain nombre de pépites. Notre sélection vous en présente un quatuor.

fontaine de mascherone via giulia rome
Emblématique de la Via Giulia, dans le quartier de Campo de' Fiori, la célèbre fontaine de Mascherone.

1/ L’église Sant’Andrea della Valle

San Andrea_della_Valle rome
Le dôme de Sant’Andrea della Valle mesure plus de 16 mètres de diamètre.

Comme c’est souvent le cas dans chaque quartier de Rome, cette église vaut vraiment qu’on s’y intéresse. Sa construction a demandé 76 années de travaux ! Il fallait au moins ça pour venir à bout de son imposante coupole, la 2ème plus grande de Rome. Le secret le mieux gardé de l’édifice qui abrite les dépouilles des papes Pie II et Pie III ? En entrant, sur la gauche, arrêtez-vous un instant dans la chapelle Barberini. C’est là que se situe l’acte I de Tosca, de Giacomo Puccini. Ce célèbre opéra fut d’ailleurs donné pour la première à Rome, au théâtre Costanzi. Juste après quelques notes d’introduction, le rideau s’ouvre sur l’église Sant’Andrea della Valle. L’édifice ouvre dès 7h30 mais ferme de 12h à 16h30, en semaine.

2/ Campo de’ Fiori, une grande place sans église

Campo de' Fiori, Rome
Le marché de Campo de’ Fiori est réputé dans toute la ville.

Dans le quartier, elle est très appréciée des Romains et des touristes. Mais c’est un détail qui la rend unique, une spécificité très surprenante. La place a beau compter parmi les plus vastes et les plus connues de la ville, elle n’abrite aucune église. Un fait rarissime, à Rome. De nos jours, son marché coloré et très animé s’y tient chaque jour, sauf le dimanche. Allez-y tôt le matin, c’est à ce moment-là que son atmosphère est la plus authentique. Marchands de fruits et légumes et fleuristes s’étalent partout, au pied de la statue de Giordano Bruno. Quelle histoire ! Le 17 février 1600, ce prêtre catholique fut brûlé vif pour hérésie, au Campo de’ Fiori après six ans de détention au château Saint-Ange.

3/ Le Palazzo Farnese, star de la piazza Farnese

quartier - piazza farnese - rome
Dans la quartier, passer par la Piazza Farnese est indispensable.

Un long coup d’œil sur la façade vous donnera un aperçu de la beauté de ce palais. Michel-Ange réalisa une bonne partie de l’édifice, sûrement l’un des plus beaux bâtiments Renaissance à Rome. Quelle chance : en 1874, l’ambassade de France s’y est installée et l’École française en Italie, l’année suivante. Un bail emphytéotique (99 ans) a été signé entre l’Italie et la France, en 1936. Du coup, l’ambassade est locataire jusqu’en 2035. Bon à savoir : l’intérieur du Palazzo Farnese ne se visite qu’en groupe et obligatoirement sur réservation. Sur la piazza Farnese, ne manquez pas les deux immenses fontaines, dont les vasques viennent des thermes de Caracalla.

4/ La Via Giulia, la belle du quartier Campo de’ Fiori

Regola_-_S._Maria_dell'Orazione_e_Morte_-_Cripta
Macabre vision dans la crypte de Santa Maria dell’Orazione e Morte.

Pas moins de 5 églises ont élu domicile dans cette rue incroyable. Empruntez-là en vous dirigeant vers l’arrière du palais Farnèse puis en tournant à droite en direction du Ponte Vittorio Emanuele II. Surtout, ne ratez pas la plus originale : l’église Santa Maria dell’Orazione e Morte. Une plaque sur la façade, avec un squelette, résume bien l’ambiance à l’intérieur : « Aujourd’hui à moi, demain à toi ». Les os de près de 8 000 corps reposent dans la crypte, déposés là entre le XVème et le XVIIIème siècle. Ce n’est pas tout : date, nom du mort et motif du décès sont gravés sur les fronts de chaque crâne. Moins macabre : jetez un œil en passant devant le n°85 de Via Giulia : le peintre Raphaël y vécut.

J’ai fondé le site Destination Rome pour vous aider à préparer au mieux votre voyage à Rome ! Parcourez mes actualités et mes bons plans et n’hésitez pas à me contacter par e-mail à l’adresse site@destinationrome.fr

Donnez votre avis !