Le musée national du château Saint-Ange

Bien que d'allure massive, le château Saint-Ange recèle une résidence papale très raffinée. Entre labyrinthe, passages secrets, chemins de ronde et un ange.

Le pont du château Saint-Ange.

Ce qu’il faut savoir sur le musée national du château Saint-Ange

  • Le château Saint-Ange -Castel Sant’Angelo-, qui était à l’origine le mausolée d’Hadrien, date d’environ 130 après J.-C. Dès le IIIème siècle, il fut transformé en forteresse. Durant plus de 1000 ans, il demeura, d’ailleurs, la principale forteresse de Rome.
  • D’après la légende, le château Saint-Ange doit son nom à un ange apparu au-dessus du monument qui aurait remis son épée dans son fourreau pour signifier la fin de l’épidémie de peste sévissant à Rome en 590.
  • Le passetto, la longue muraille qui relie le Vatican au château Saint-Ange, date du IXème siècle. Elle fut bâtie par Nicolas III. Quant au passage secret entre ces deux mêmes lieux, voulu et réalisé par Alexandre VI, il sauva la vie de Clément VII : en 1527, il put ainsi échapper aux troupes de Charles Quint.
  • Pour vous offrir un moment absolument divin, prévoyez la visite du musée national du château Saint-Ange en fin de journée. Depuis le haut de l’édifice, la vue panoramique sur la ville et la cité du Vatican devient stupéfiante au coucher du soleil et quand Rome commence à s’illuminer !

Que voir au musée national du château Saint-Ange ?

  • D’abord, il convient d’apprécier l’extraordinaire rampe hélicoïdale d’Alexandre VI qui conduit au cœur du château. Et dire qu’à l’époque, il était possible de l’emprunter à cheval !
  • Une fois passée la cour d’honneur avec son ange et la salle de l’Apollon souvent utilisée pour les expositions temporaires, vous prendrez la direction le chemin de ronde intérieur et son petit Musée militaire présentant des pièces et objets de toute beauté -y compris un casque de gladiateur du VIe siècle avant J.-C.
  • Par l’escalier pour le dernier étage, vous atteindrez une grande salle dotée d’une immense cheminée. À voir ensuite, les salles Adriano, salle du Trésor, la salle Pauline avec son plafond doré entièrement sculpté, et la salle Perseo. Cette dernière n’était autre qu’une chambre à coucher papale -Paul III aurait habité dans ces appartements pontificaux de 1534 à 1549.
  • À côté de la salle du Trésor, un escalier vous conduira à la Terrasse. L’occasion, si vous avez le temps de faire le tour des remparts par le chemin de ronde extérieur, via les bastions. Une anecdote : dans le dernier acte de la Tosca, l’opéra de Puccini qui se situe au château Saint-Ange, l’héroïne se suicide en se jetant dans le vide depuis la fameuse Terrasse…

Visiter le musée national du château Saint-Ange

  • Adresse : Lungotevere Castello, 50, dans le quartier du Vatican.
  • Bus : 23, 34, 40, 49, 64, 70, etc.
  • Horaires : ouvert du mardi au dimanche, de 9h00 à 19h30. Dernier accès possible à 19h00.
  • Billets d’entrée : pour éviter la foule à l’entrée, vous pouvez réserver dès à présent vos billets d’entrée coupe-file pour le musée du château Saint-Ange.

Plan d’accès au château Saint-Ange

Catherine
J’ai fondé le site Destination Rome pour vous aider à préparer au mieux votre voyage à Rome ! Parcourez mes actualités et mes bons plans et n’hésitez pas à me contacter par e-mail à l’adresse site@destinationrome.fr

Donnez votre avis !