Les basiliques qui mettent des trésors à vos pieds à Rome

Rome, une dizaine d’églises, dont plusieurs basiliques, sont décorées de véritables chefs d’œuvre. Et ce, des sols au plafond grâce aux Cosmati.

Santa Maria in Trastevere Rome basiliques
À la basilique Santa Maria in Trastevere, baisser les yeux vaut la peine ! (photo : Patrick et Mary Jo)

Cosmati, quel drôle de nom ! De nos jours, il désigne tous les marbriers associés au style cosmatesque. Des artistes qui ont laissé leurs œuvres à vos pieds, dans de nombreuses basiliques, à Rome. De véritables merveilles réalisées, pour la plupart, entre le XIème siècle et le XIVème siècle.
Concrètement, les Cosmati étaient des familles de marbriers, mosaïstes, architectes et sculpteurs qui travaillaient essentiellement à Rome et dans la région du Latium.
Leur style est reconnaissable entre tous. Quand vous entrez dans une basilique, laissez courir votre regard au sol. Sans nul doute, vous remarquerez ce type d’incrustations faites de petits triangles et rectangles. Le tout est un mélange de pierres de couleurs et de mosaïques de verre, le plus souvent incrustés sur des surfaces en pierre. Evidemment, la technique est artisanale. Elle permet de créer d’extraordinaires compositions qui, souvent, ressemblent à des tableaux.

Les basiliques, le terrain de jeu favori des Cosmati

Les décorations de ces pavements doivent beaucoup aux matériaux utilisés. On retrouve du verre coloré, rouge, vert, jaune, bleu, ainsi que de la céramique et de l’or. Très élaborées, ces compositions semblent prendre vie, à la lumière du soleil et des bougies. En effet, on dirait qu’elles s’animent comme les reflets d’un kaléidoscope.
Pour les sols, les Cosmati utilisent surtout du porphyre de couleur rouge ou encore verte. Le marbre provenait des colonnes de l’ère classique, sciées de sorte à former des cercles et des carrés. Une fois ces figures géométriques obtenues, elles étaient placées sur le sol, à l’intérieur d’un cadre en marbre blanc. Celui-là même contenant triangles, étoiles, losanges et cercles.
À Rome, parmi les basiliques où vous pouvez admirer des Cosmati, retenez : Saint-Clément-de-Latran, Saint-Jean-de-Latran, Saint-Laurent-hors-les-Murs, Saint-Paul-hors-les-Murs, San Crisogono, Sainte-Croix-de-Jérusalem, dei Santi Quattro Coronati, Santa-Maria-in-Aracoeli et Santa Maria Maggiore.

L’info sur les Cosmati dans les basiliques en +

À Rome, vous pouvez voir ces fameux sols en marbre dans deux églises, San Benedetto in Piscinula et Santa Maria in Cosmedin. C’est aussi le cas à la chapelle Saint-Laurent de Rome, connue sous le nom de Sancta Sanctorum.

Santa Maria Maggiore basiliques Rome
Les couleurs des sols à Santa Maria Maggiore, à Rome, sont sublimes.
Catherine
J’ai fondé le site Destination Rome pour vous aider à préparer au mieux votre voyage à Rome ! Parcourez mes actualités et mes bons plans et n’hésitez pas à me contacter par e-mail à l’adresse site@destinationrome.fr

Donnez votre avis !