5 détails insolites sur les fresques de la chapelle Sixtine au Vatican

C’est elle, le joyau absolu du Vatican. La chapelle Sixtine abrite aussi deux œuvres d’art absolues que l’on doit à un génie : Michel-Ange.

chapelle sixtine rome
C'est dans la chapelle Sixtine que le conclave se réunit pour élire le pape.

Découvrir la chapelle Sixtine durant un week-end de 3 jours à Rome ? Une évidence, bien sûr ! Le lieu est exceptionnel. Et pour un avant-goût de ce qui vous attend, voici les 5 détails à connaître sur la chapelle Sixitine :

1/ Michel-Ange n’a pas tout peint seul

On a beau être un génie, des « petites mains » sont parfois nécessaires. Dans la chapelle Sixtine, Michel-Ange travaille selon la technique de la peinture à fresque. La contrainte : devoir impérativement peindre sur du plâtre humide. Une tâche qu’il confie à des assistants. En outre, Michel-Ange peint la voûte dans une position particulière, debout, légèrement penché en arrière, sur son échafaudage spécial. Du coup, oubliez l’idée reçue selon laquelle il travaillait couché.

Chapelle-sixtine-le-jugement-dernier
Le Jugement dernier est un chef-d’oeuvre absolu !

2/ De très chers pigments de bleu

Pour les neuf panneaux de la fresque couvrant les 800 m2 de la voûte, à 20 mètres du sol, Michel-Ange utilise de simples pigments de bleu. Qu’il a dû financer sur ses propres deniers ! En revanche, pour le Jugement dernier, sur le mur ouest de la chapelle Sixtine, vous remarquerez le bleu outremer. À l’époque, Michel-Ange peut se permettre de l’utiliser grâce au pape. C’est lui qui finance la pierre de lapis-lazuli nécessaire pour obtenir cette teinte si spécifique dans cette fresque de 200 m2.

chapelle sixtine jugement dernier
Certaines couleurs sont d’une incroyable intensité !

3/ Un chantier achevé 30 ans après ses débuts

D’abord, la voûte fut peinte en 4 ans, entre 1508 et 1512, selon la volonté du pape Jules II. C’est lui qui en fait la demande à Michel-Ange. Une incroyable commande d’un montant astronomique : l’équivalent de presque 2 millions d’euros ! C’est que bien après que le génie a achevé son Jugement dernier. La chapelle Sixtine n’a été terminée qu’en 1541, soit près de 30 ans après. Et surtout, elle compte parmi ses œuvres les plus spectaculaires.

chapelle-sixtine-scene-dix
Magnifique scène n°10 peinte par Michel-Ange !

4/ Les fresques de la voûte jugées scandaleuses

Dès le départ, Michel-Ange avait décidé que la voûte traiterait des épisodes du livre de la Genèse. Ainsi, les panneaux centraux dépeignent la Création, l’histoire d’Adam et Ève, la Chute et le sacrifice de Noé. Jusque-là, pas de souci pour les regards de l’époque. Ce sont les Ignudi, peints tout autour, qui provoquèrent un vrai scandale ! Vingt hommes entièrement nus, aux corps athlétiques. Encore aujourd’hui, les historiens ne se sont toujours pas mis d’accord sur leur symbolique.

chapelle sixtine voute Rome
Exceptionnelle voûte de la chapelle Sixtine !

5/ Le Jugement dernier durement critiqué

Sur ce mur surmontant l’autel, où trône le Jugement dernier, impossible de ne pas remarquer ce détail. Les 391 corps présents dans cette fresque sont quasiment tous représentés nus. Scandale, lors de sa présentation en 1541 ! Une charge sonnée avec vigueur par le maître des cérémonies papales du Vatican, notamment. Du coup, 41 personnages ont été affublés de feuilles de vigne ou de drapés par l’un des élèves de Michel-Ange.

sixtine-jugement-resurrection
À l’époque, les nus faisaient scandale !

L’info chapelle Sixtine en +

Entre mai et octobre, je vous recommande d’opter sans hésiter pour une Visite des musées du Vatican dont la chapelle Sixtine le vendredi soir. Cette découverte de nuit est exceptionnelle parce que dédiée uniquement aux groupes ayant réservé leur billet à l’avance. Environ 3 heures à l’écart de la foule : un privilège inouï et accessible à tous ! Départ guidé en français prévu à 19h15.

Journaliste spécialiste du tourisme, Catherine vous donne ses bons plans et conseils pour visiter Rome. Découvrez aussi l'actualité qui fait le buzz à Rome !

1 commentaire

  1. Il faut rectifier une ERREUR IMPORTANTE. Il ne s’agit pas de plâtre sur laquelle Michel Ange à peint mais bien de un mortier de chaux. Il faut pour cela se reporter à la technique de la technique a fresco. Peinture au pigments naturels à fresque (dans le frais). Il est important de le spéciifier. C’est d’ailleurs pour cela que cette fresque existe encore à ce jour et ce malgré plusieurs siècles d’existance.

Répondre

Entrez votre commentaire
Indiquez votre nom ici