Les plus belles églises à ne pas manquer à Rome

0

Rome abrite au moins 900 églises ! Si vous ne deviez en visiter que quatre, optez pour les basiliques majeures, plus majestueuses les unes que les autres.

La basilique Saint Pierre a Rome.
Saint-Pierre est si imposante que sa visite peut prendre plusieurs heures.

Dans la ville aux 7 collines, il existe un pèlerinage baptisé le Tour des sept églises. 7 comme les 7 jours de la création du monde, les 7 merveilles du monde, les 7 miracles de Jésus, les 7 paroles de Jésus sur la croix… On en reste là car le parcours du pèlerinage compte non pas 7 mais 25 kilomètres ! Les quatre basiliques majeures de Rome en font partie. Ça tombe bien : suivez le guide à la découverte d’un quatuor d’édifices remarquables aux richesses inestimables. Une suggestion : visitez-en une ou deux si vous ne passez qu’un week-end à Rome. Au-delà, une par jour semble être le bon rythme.

La plus vaste des églises : Saint-Pierre du Vatican

En toute modestie, elle peut affirmer qu’elle est la plus grande église du monde. Pas moins de 150 000 catholiques s’y rendent chaque dimanche. Cela ne vous surprendra pas d’apprendre que cette basilique est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, depuis 1984. Centaines de statues, 870 colonnes, 44 autels, une coupole haute de 132 mètres : le gigantisme de l’édifice fait tourner la tête. Parmi ses pépites : les cinq portes d’entrée en bronze, la Pietà de Michel-Ange, le maître-hôtel signé le Bernin, la chapelle du Crucifix. L’anecdote : la basilique ne fut consacrée que le 18 novembre 1626, soit 200 ans après les débuts de sa construction.
Mon conseil : chaque matin, la basilique Saint-Pierre du Vatican ouvre dès 7h. L’horaire idéal pour éviter la foule des touristes.

La plus sérieuse : Saint-Jean de Latran

La basilique Saint Jean de Latran.
Saint-Jean-de-Latran regorge d’ornements fastueux.

Excusez du peu : elle est considérée comme la mère de toutes les églises du monde catholique. La rivale de Saint-Pierre est, elle aussi, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, depuis 1990. Saint-Jean de Latran assure une fonction unique : celle de cathédrale du diocèse, dont l’évêque n’est autre que le pape ! Parmi ses pépites : un fragment de la table utilisée par le Christ et les apôtres lors de la Cène ; le baldaquin gothique où les crânes des apôtres Pierre et Paul sont conservés ; le baptistère, le cloître. L’anecdote : avant d’être rebaptisée Saint-Jean de Latran, elle s’appelait Saint-Sauveur.
Mon conseil : ne vous attendez pas à entendre l’orgue du XVIème siècle raisonner. Bien qu’il soit le plus magnifique de toute l’Italie, il ne fonctionne plus depuis 1934.

La plus fameuse des églises à la Vierge : Sainte-Marie-Majeure

L'église Santa Maria Maggiore à Rome.
Contre toute attente, l’intérieur de l’église à la Vierge est plutôt austère.

Histoire de faire des jaloux, son campanile roman est le plus haut de Rome. Datant du XIVème siècle, il affiche une hauteur de 75 m. Cette basilique est aujourd’hui la plus grande église romane dédiée au culte de la Vierge Marie. Dans sa chapelle baptisée Sixtine, on trouve le tombeau du pape Sixte V. Parmi ses pépites : le plafond doré à caissons sculptés, les mosaïques de l’arc de triomphe et de la nef principale. L’anecdote : l’enlèvement du pape Grégoire VII le jour du réveillon de Noël, en 1075, alors qu’il y célébrait la messe.
Mon conseil : s’y trouver le 5 août pour assister au lâcher de pétales de roses blanches depuis la coupole de la chapelle Pauline.

La plus différente : Saint-Paul-hors-les-murs

eglise saint paul hors les murs
Le Christ entouré des saints Pierre, André, Paul et Luc.

Qui l’eut cru ? C’est bien elle qui est l’église la plus vaste de Rome, juste derrière Saint-Pierre du Vatican. Selon la légende, sa construction a été décidée à cet endroit parce que s’y trouvait la tombe de saint Paul. Cette basilique revient de loin, d’un incendie en 1115, un séisme en 1349 et une inondation en 1700. Parmi ses pépites : le ciborium gothique, la mosaïque vénitienne dans l’abside, la chapelle Saint-Benoît. L’anecdote : autour de la nef principale, chaque pape est représenté dans un médaillon. Quand il n’y aura plus assez de place, ce sera la fin du monde….
Mon conseil : prenez soin d’apprécier les différents styles de la basilique. Souvenez-vous que sa construction a démarré au IVème siècle pour s’achever au… XIX siècle !

Il existe une façon très romaine de parcourir la ville à la découverte des plus belles églises : en scooter ! Cette formule, baptisée La Rome chrétienne en Vespa, comprend la location de la Vespa durant 12 heures. Sont inclus : deux casques, des verrous de sécurité, un antivol, un pare-brise, un top case, un souvenir et un déjeuner « Rome Eat ‘n’ Run ». Un « guide officiel » de Rome peut aussi vous être fourni. À vous les rues de Rome en toute liberté et en toute sécurité en cliquant simplement sur le lien ci-dessus. Réservation et paiement sont garantis.

L’info en +

Les trois basiliques mineures de Rome sont les églises : Sainte-Croix de Jérusalem, où sont conservées les reliques de la Passion, Saint-Laurent-hors-les-murs, où se trouve la tombe des saints Étienne et Laurent, et Saint-Sébastien-hors-les-murs, construite au-dessus des catacombes, sur la voie Appia.

J’ai fondé le site Destination Rome pour vous aider à préparer au mieux votre voyage à Rome ! Parcourez mes actualités et mes bons plans et n’hésitez pas à me contacter par e-mail à l’adresse site@destinationrome.fr

Donnez votre avis !