Les 5 choses à connaître sur le métro à Rome

Inauguré en 1955, le métro de Rome ne compte que 60 kilomètres de voie et trois lignes. Ce qui est déjà fort utile pour se déplacer en ville. Suivez-moi.

métro station Colosseo Rome.
Cette station est l'une des plus fréquentées de Rome par les touristes, en route vers le Colisée.

1/ Comment vous déplacer en métro dans Rome ?

  • Pour vos déplacements en métro du nord-ouest au sud-est, prenez la ligne A, de Battistini à Anagnina. Sur les plans, elle s’affiche en orange.
    Les stations à repérer : Cipro-Musei Vaticano et Ottaviano-San Pietro pour la place et la basilique Saint-Pierre ainsi que les Musées du Vatican ; Spagna pour la piazza éponyme ; Flaminio pour la Villa Borghèse ; Barberini-Fontana di Trevi pour la fameuse fontaine, la Piazza Navona et le Panthéon.
  • Pour vous rendre du nord-ouest au sud, empruntez la ligne B, de Rebibbia à Laurentina. Sur les plans, elle s’affiche en bleu. Elle traverse notamment les quartiers de Coppedè-Nomentano et de l’EUR. À noter que la ligne B1 part de la station Bologna vers Jonio.
    Les stations à repérer : Colosseo, pour le Colisée et le Forum romain, et Circo Massimo.
  • Pour aller dans l’est de Rome, la ligne C part du sud-est, depuis Monte Compatri/Pantano, pour rallier Lodi. Cette troisième ligne est toujours en travaux, notamment aux stations San Giovanni et Colosseo, qui sont menés pour rallier respectivement les lignes A et B. La ligne C devrait être achevée en 2020…

2/ Côté horaires, ça donne quoi ?

Durant la semaine, le métro romain fonctionne de 5h30 à 23h30, du lundi au jeudi. Le vendredis et samedis, l’horaire d’ouverture est prolongé jusqu’à 01h30. En principe, vous n’attendrez pas longtemps le passage d’une rame, qui défile environ toutes les 3 à 5 minutes. Ce temps d’attente peut passer à 8 à 10 minutes sur la ligne B1.

3/ Où acheter votre billet de métro ?

À Rome, c’est un peu comme dans toutes les grandes villes. À l’extérieur, les billets de métro s’achètent dans les kiosques à journaux ou dans les bureaux de tabac. Dans les rues de Rome, les premiers sont reconnaissables à leur forme octogonale et leur couleur vert bouteille. Les seconds, appelés Tabacherrie, sont signalés par un petit panneau rectangulaire de couleur bleu portant un T majuscule blanc. Sinon, une fois descendu dans le métro, vous avez le choix entre des guichets ou des automates.

4/ Quel type de billet de métro acheter ?

À l’unité, le billet de métro standard BIT, qui coûte 1,50 €, est valable pour un seul trajet. Quand vous le compostez, sachez que son heure limite d’utilisation s’imprime au dos du ticket. À vous de voir, en fonction de votre durée de séjour à Rome et de vos déplacements, quelle formule vous conviendra le mieux : 7 € pour le ticket BIG 24h, 12,50 € pour le billet Roma 48h ou encore 18 € pour le Roma 72h. Si vous passez une semaine à Rome, optez pour le billet CIS à 24 €.

5/ Que risquez-vous si vous n’êtes pas en règle ?

C’est vite vu : au moins 50 € d’amende si vous n’êtes pas en possession d’un billet ou si ce dernier n’est pas composté. N’essayez pas de tenter le diable : les contrôles ont été renforcés ces dernières années, y compris le dimanche. Et les stations très fréquentées par les touristes sont l’un des terrains de prédilection des contrôleurs faisant la chasse aux fraudeurs. Seuls voyageurs autorisés à voyager gratuitement : les enfants de moins de 10 ans accompagnés d’un adulte.

Les infos en +

Actuellement, la ligne A compte 27 stations, la ligne B totalise 26 stations et la ligne C offre 21 stations. La société d’exploitation du métro et des transports en commun à Rome porte le nom d’ATAC. Plus d’informations sur atac.roma.it

Journaliste spécialiste du tourisme, Catherine vous donne ses bons plans et conseils pour visiter Londres. Découvrez aussi l'actualité qui fait le buzz à Londres !

Donnez votre avis !